Typographie – Création de fontes amazighes

Les Tifinaghs sont l’écriture originelle des Amazighs (Berbères), l’alphabet des peuples autochtones de l’Afrique du Nord.

Ces caractères existaient avant l’apparition de l’écriture latine. Toujours est-il que les langues amazighes se sont essentiellement épanouies par l’oralité.

Vous pouvez écrire en amazigh aussi bien en caractères latins qu’avec l’alphabet historique d’écriture libyque.

Le projet Tifin 33

Pour mieux répondre à mes besoins d’édition web ou d’impression j’ai entrepris de réaliser ma propre fonderie. Ces polices de caractères doivent aider la réalisation de logos, de panneaux d’enseignes et publicités. Ainsi pourra naître une fonderie typographiques spécialisée dans la réalisation de polices de caractères sur mesure spécialisées dans le domaine amazigh (berbère).

Le projet de typographie Tifin 33 est un premier travail sur une famille de polices de caractères complète d’écriture amazighe, moderne. Je vous en expose ici quelques rendus.

plan travail font tifinagh 2
Rendu du template réalisé sur Affinity Designer sans les marqueurs de lignes. Forme arrondie, orientation horizontale de l’arrondi, épaisseur variable selon les variantes. Variantes : pieds de lettre droits, arrondis.

Méthodologie, originalité de la table des caractères

Il n’existe à ce jour aucun alphabet amazigh standardisé commun à tous les peuples amazighs !

Pour cette police de caractères, j’ai choisi 33 glyphes de base avec un ordre d’énumération de A à Z, de Ya à Yazz’ en suivant l’API, l’alphabet phonétique international.

Les lettres sont de type néo-tifinaghs, une version moderne qui dérive des variantes traditionnelles.

Les digrammes ⴳⵯ yagw et yakw ⴽⵯ ont été inclus dans la table.

Présentation de la table modèle (master)

Les caractères ont été regroupés de A à Z en tenant compte des rapprochements communs des sons propres au langues amazighes (berbères) dans un modèle à 33 ligatures.

abch [t͡ʃ]dḏ̣ [ðˤ]ef
ggw [gʷ]kkw [kʷ]hḥ [ħ]ε [ε]
khh [x]qijlmn
urghh [ɣ]sṣ [sˤ]t
twyzẓ [zˤ]
Tableau modèle facilitant la mémorisation avant l’adoption d’une standardisation S.ARRAMI 2019

Précisions sur les caractères utilisés

Glyphes (représentation graphique des signes typographiques)
a ⴰ ya
b ⴱ yab
ch ⵛ yach
d ⴷ yad
ḏ̣ [dh] ⴸ yadh
e ⴻ ye
f ⴼ yaf
g ⴳ yag
gw ⴳⵯ yagw
k ⴽ yak
kw ⴽⵯ yakw
h ⵀ yah
ḥ [ħ] ⵃ yah’
ε (epsilon) ⵃ yaâ
khh ⴿ yakh
q ⵇ yaq
i ⵉ yi
j ⵊ yaj
l ⵍ yal
m ⵎ yam
n ⵏ yan
u ⵓ yu
r ⵔ yar
ṛ ⵕ yarr
gh ⵖ yagh
s ⵙ yas
ṣ ⵚ yass
t ⵜ yat
ṭ ⵜ yatt
w ⵡ yaw
y ⵢ yay
z ⵣ yaz
ẓ ⵥ yaz’
Proposition d’énumération proposée par S.ARRAMI en 2019

Dessin des glyphes : quelques règles de personnalisation

Personnalité de la typographie : typographie moderne arrondie prévue pour l’accessibilité tenant compte du processus de standardisation.

Quelques signes de reconnaissance :

  • Liaisons yal ⵍ et yaf ⴼ.
  • Inflexion intérieur lettre yaj ⵊ
  • Inflexion commune arrondie yak ⴽ et yaq ⵇ
  • Lettres yaz et yaz imposantes : même encombrement.
  • Présence diacritiques yagw [gʷ] et yakw [kʷ].
  • Choix du trait du yab horizontalⴱ (voie de standardisation adoptée par l’IRCAM)
plan travail font tifinagh
yass
Glyphe yass arrondi différencié
tifinagh tifin33 glyphe yaff
Glyphe yaf

Ces typographies sont pensées pour être déclinables en impression pour créer des logos avec la mise au point de lettrages, des identités visuelles uniques.

Les noms choisis pour les variantes sont Sans Serif Tifin33, Humanist Sans Serif Tifin33 et VR Sans Serif Tifin33.

Codage, association des glyphes aux caractères, composition, tests de rendu pour l’accessibilité

Les fontes au format web variables sont testées pour être lisible sur le web avec des formes ouvertes, des apertures vérifiées en petite taille et des contreformes ouvertes (espace intérieur des lettres).

Les typographies seront rendus disponibles au téléchargement au format web open font format (woff) sur ce site comme sur des plateformes spécialisées.

Droits sur les polices de caractères tifinaghs

Les caractères tifinaghs font toujours l’objet de nombreuses recherches et travaux, ils sont couverts d’une antériorité. Ces symboles appartiennent au patrimoine immatériel des Imazighen. Leur adaptation, la démarche artistique de stylisation relèvent cependant du droit d’auteur. Dans ce cas, ces symboles doivent présenter des différences suffisamment importantes pour que le public ne les confondent pas.

La typographie comme création graphique est protégée par le droit d’auteur et les dessins et modèles : c’est la forme originale de la lettre qui est protégée. Le dessin doit être nouveau et présenter un caractère propre, c’est à dire que « l’impression visuelle d’ensemble qu’il suscite chez l’observateur averti diffère de celle produite par tout dessin ou modèle divulgué avant la date de dépôt de la demande.»

Chaque typographie est accompagnée d’une licence comme un logiciel et d’un nom. Dans ce cas elle doit porter l’empreinte de la personnalité de son auteur, « être nouvelle, innovante et personnelle » : l’auteur doit pouvoir démontrer la nouveauté esthétique.

La typographie comme signe distinctif peut aussi être protégé à titre de marque.

A ce titre prenez garde à ne pas trop vous inspirer de modèles et dessins non signés, sans mention du droit applicable. Même s’ils circulent «librement» sur le Web, diffusés par leurs auteurs, ils peuvent avoir été déposés !

En savoir plus sur l’alphabet tifinagh

Les relevés typographiques, les différentes études sur le sujet ont démontré de nombreuses variantes de lettres avec des différences de styles qui se retrouvent sur les différents supports : fresques, correspondances épistolaires, poteries peintes, tatouages, peintures murales, portes, habitations.

L’Association Afus Deg Wufus sous l’impulsion d’Ouramdane Khacer a contribué à sa démocratisation prenant le relais de l’association culturelle, l’Académie Berbère interdite en France et en Algérie.

Un alphabet standard avait été réalisé à la fin des années 60 sur la base des tifinagh touarègues, des inscriptions présentes dans toute l’Afrique du Nord, notamment en Kabylie.

Ouvrages de référence, ressources :

alphabet amazigh tifinagh adapte
Afus Deg Wfus, 38 caractères
  • Alphabet tifinagh adapté Afus Deg Wufus 1993
  • L’officiel des prénoms berbères Kamal Naït-Zerrad L’Harmattan 2003 page LXVII
  • L’alphabet berbère. Des écritures libyques aux transcriptions modernes, M..A Haddadou Ed. Azar 2004
  • Choix des lettres amazighes parues dans le dictionnaire électronique Tifin. Conférence Drupal Lyon Epitech 2013.