UX UI Designer

Enquête métier infographiste designer web

L’enquête métier est un outil précieux pour la personne qui cherche à conforter sa représentation d’une profession. Grâce au retour d’expérience, à l’échange sur le vécu, le regard porté par celui ou celle qui l’exerce au quotidien, elle pourra mieux préciser son projet professionnel. Je partage avec vous une enquête métier POEI (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle) à laquelle j’ai répondu dans le but d’aider à valider une orientation sur le poste d’infographiste/designer.

Bonjour, je souhaite découvrir la réalité de l’exercice de ce métier.

Stéphane ARRAMI : Le cœur de métier du designer web (UX-UI Designer) consiste à créer des interfaces et gérer l’ergonomie de sites web et applications mobiles. Ce métier est à la fois technique et créatif. L’infographiste, pour sa part, se concentre davantage sur les visuels : la création d’images 2D, 3D, l’exécution pour la PAO (logos, catalogues) etc.
Le designer web est parfois assimilé au créateur de site web, concepteur, réalisateur de sites web. Il conseille, est force de proposition sur les fonctionnalités à utiliser, les parcours utilisateurs.

Quels sont les grands secteurs d’activité ?

Les grands secteurs d’activité du domaine sont les suivants : l’expertise UX, l’intégration web, le motion design (animations, vidéos animées) qui s’appuie sur la maîtrise de la 3D et du logiciel After Effects, la vidéo, le design interactif avec JavaScript (création de jeux, interfaces interactives avec les librairies Greensock et ThreeJS par exemple), le packaging, la publicité, le design industriel.

Une convention collective s’applique-t-elle en particulier ?

Le code ROME du métier de designer web est l’ E1205, le code NAF 7410Z. La convention collective est choisie par l’employeur.

Je souhaiterais identifier les différents parcours d’accès possibles pour cette profession.

Le designer web est à mi-chemin entre le graphiste et le développeur front-end. L’idéal est de commencer dans l’une de ces 2 branches d’activité.
Il travaille souvent à son compte en freelance ou en lien direct avec une agence.
Pour ma part, j’ai commencé dans une agence de publicité, conseillé par Raphaël et Emmanuel NACEF à Lyon (Nacef DESIGN) deux publicitaires créatifs à l’international. Je me suis tout d’abord initié à Corel Draw au début des années 90, à l’infographie vidéo à l’Institut de la COM en DUCCI Lyon 2 sur Adobe Premiere et Amiga. J’ai été formé par des professionnels sur Photoshop , Illustrator, Amapi pour la 3D, la gestion de projets, accompagné pour mes projets de fin d’études par le Président des Ateliers de Lure en typographie, le sémiologue Jean Gouazé. Je me suis exercé en éditant des journaux avec les outils de PAO, ensuite en tant qu’infographiste, avant d’évoluer dans le développement avec une base créative.
Plusieurs parcours sont possibles, les diplômes ne sont pas toujours requis. Je recommande les écoles d’art appliqués ou bien d’acquérir le Titre Professionnel de Designer Web.

Comment identifiez-vous toutes les facettes de ce même métier ?

Le métier est très vaste avec différentes spécialisations listées ici : consulter les métiers

Je vous invite à parcourir ce Padlet pour vous faire une idée de travaux de stagiaires : consulter le Padlet

Connaîtriez-vous les évolutions prévisibles de ce secteur ?

Le métier est au croisement du design, de l’ergonomie, du multimédia, du marketing et de l’informatique. Vous pouvez aussi bien être touche à tout, ce qui est à mon avis un choix dangereux sinon vous spécialiser dans l’UX, l’intégration, le motion design, la 3D et le print. De mon point de vue je reste attaché à l’architecture de l’information, les frameworks front-end JavaScript : Angular, React, VueJS, le développement des interfaces graphiques, des composants et le développement réactif dans une approche de design modulaire. Je crois bien être passé dans un autre monde parallèle ?.
Pour en revenir à votre question, les interfaces 3D avec l’arrivée du metaverse (réalité virtuelle et réalité augmentée) pourraient métamorphoser nos approches de conception dans le futur.

Certaines compétences sont-elles requises ?

Avant tout il est important d’avoir une bonne connaissance de l’image (sémiologie), du rapport texte/image, des couleurs, de la typographie, des formes, avant même la maîtrise des logiciels de la suite Affinity Serif ou Adobe.
Une solide culture générale, des compétences en communication visuelle et en marketing digital favoriseront votre apprentissage.
S’agissant du développement web, vous commencerez par acquérir des bases HTML-CSS ou sans code en utilisant Webflow ou autres outils sans forcément programmer au début.
Vous devez cultiver votre sensibilité artistique et être constamment à l’affût des tendances numériques et graphiques.
Des bases en copywriting, wording, écriture sur le site, accessibilité et référencement web seront des atouts.

Que pouvez-vous dire des salaires et des avantages ?

Officiellement le salaire médian d’un designer web est de 3200€ brut, la réalité est bien plus contrastée avec l’effet de vague du freelancing et des plateformes où le taux horaire moyen est à négocier avec le client. Le salaire du débutant est de 2000€ brut.

Quelles sont les possibilités d’évolution ou de mobilité ?

Il est possible de se spécialiser en concepteur de site spécialisé en accessibilité, développeur front-end, scénariste multimédia, développeur d’interfaces 3D (Unity 3D) etc.

Auriez-vous quelques indications sur les pratiques de recrutement ?

Commencez par réaliser un book, portfolio avec vos créations. Alimentez en contenus médias vos comptes professionnels sur les réseaux sociaux des graphistes : Behance , ArtStation, DeviantArt, Dribble, Instagram, LinkedIn. Inscrivez-vous sur les boards des sites référents, Design Spartan par exemple.

Qu’en est-il des possibilités d’embauches et débouchés ?

Vous pouvez travailler soit pour une agence de communication, publicité, digital. Suivez l’actualité des agences. Sinon vous pouvez éventuellement être directement en lien avec les annonceurs (entreprises avec équipes en interne).

Que pensez-vous des critères d’embauches des entreprises…?

Vos travaux parlent pour vous. Vous devez apporter des preuves de réalisations. Quelque part votre capacité à travailler en équipe (avec les développeurs, webmarketeurs, clients…), votre expérience feront la différence.
Ce n’est qu’ensuite que qu’interviendront les critères de rapidité d’exécution, la parfaite maîtrise des outils de création graphique. vos designs optimisés pour le SEO et l’accessibilité (contrastes…)
Attachez-vous à placer l’UX au coeur de votre processus de création. Vos designs d’interfaces devront être harmonieux et uniformes. Si vous êtes à jour des tendances, créatif, vous répondrez aux attentes dans ce métier.

Quelles sont les principales activités ? Pouvez-vous me décrire une journée de travail ?

La veille occupe : repérer les tendances, répondre aux appels d’offre, faire sa propre curation de visuels avec Pinterest, surveiller les plateformes spécialisées telles que LittlebigConnection.
Vous devez investir de votre temps à la réalisation des composants graphiques réutilisables, la préparation des pré-maquettes, l’auto-formation perfectionnement aux logiciels
A côté de la stratégie du design la conception, votre rôle consiste aussi à vous réaliser des design system, créer des maquettes, intégrer les maquettes en HTML-CSS-JavaScript, dans la personnalisation graphique d’un CMS.
Votre participation au management, la gestion de projet est aussi essentiel que ce soit par les tests, analyse des retours utilisateurs, briefs, suivi.

Avec qui travaillez-vous (seul, en équipe, indépendance, autonomie) ?

En indépendant où je choisis la manière de travailler avec le client, où je trouve des solutions.

Parlez-moi de vos conditions de travail (rythme, horaires) ?

Aujourd’hui je forme au développement web et au webdesign : ce qui occupe une majeure partie de mon temps.
En travaillant en tant que partenaire d’agences web, je suis libre de fixer mes horaires.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus (ou «qu’est-ce qui vous paraît le plus intéressant dans cette activité» ?

S’imprégner de l’univers du client, innover, le développement créatif, le processus d’amélioration continu des interfaces sont mes principaux motifs de satisfaction.

Ce qui vous plaît le moins ?

Savoir s’extraire des tâches d’exécution pour ne pas s’enfermer dans une routine.

Selon vous, quelles compétences/connaissances faut-il avoir pour ce poste ?

Aimer le graphisme,a voir du goût pour les belles choses et l’harmonie, chercher à impacter visuellement le message ou son environnement, transmettre l’émotion et savoir s’adapter aux évolutions technologiques.

Comment avez-vous été recruté ?

J’ai décroché mon premier contrat après mon projet de fin d’études où j’avais pu montrer la réalisation d’un CD-ROM et la réalisation de sites web. J’ai fait mes preuves dans la création des publicités, la réalisation de chartes graphiques du média en ligne qui m’a embauché, s’ajoute la création de sites pour des marques, guides et salons. On m’a également fait confiance pour la réalisation de plaquettes et logos de l’entreprise et partenaires .

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite se diriger vers ce métier aujourd’hui ?

Exercez-vous à l’image bitmap et vectorielle. Envisagez de vous familiariser avec l’outil gratuit Figma (ou Adobe XD, Sketch…). Commencez avec des carnets de croquis, créez des univers avec la photographie, illustrations vectorielles, composez des palettes de couleurs et motifs, travaillez aussi bien pour les écrans que pour le print.
Lancez-vous de plein pied par exemple en créant un premier site vitrine sur WordPress, en vous appliquant à personnaliser les éléments du site : barres de navigation, blocs, en têtes, galeries d’images. Vous vous familiariserez ainsi avec les principaux composants, son éditeur de blocs Gutenberg amplement suffisant et propre pour les mises en page. Ces outils sont gratuits et faciles à prendre en main.

Je vous conseille de visiter les portfolios des designers web et éventuellement d’entrer en contact avec eux.
https://padlet.com/stephane_arrami/portfolios

Trouver vos premiers clients dans votre réseau proche, réfléchissez à son environnement de travail (Mac, appareil photo, tablette graphique…) et lieu de travail qui vous conviendra le mieux.
Restez toujours motivé et croyez en votre potentiel créatif !